Biographie Jean-Marc ANGELINI

Quel a été ton parcours ? Quelles ont été tes études, ou formations, et pourquoi les as-tu entreprises ?
Né en 1961, je suis entré en photographie très tôt, avec mon premier reflex, un Zenith-E, dans les années 70. Sans aucun automatisme, ce fut une bonne école pour tester et comprendre tous les réglages. Ingénieur Arts et Métiers , j’ai une carrière en calcul de structures, mais la passion photo aidant, j’ai tourné mon activité vers les technologies numériques afin de l’ouvrir aux activités photographiques. Toujours autodidacte en photo, mais très technicien de par ma formation, je maîtrise assez la technique de prise de vue pour l’oublier, être à l’instinct sur les bons paramètres et ne penser qu’à la construction de l’image.
Comment est née ta passion pour la création ?
Elle est née avec moi semble-t-il, toujours présente et nécessaire: dessin, écriture, vidéo, j’ai touché à tout ça, mais sans talent, et, surprise ! en photo et si j’en crois les avis, ça se présente mieux, et ce qui était un besoin créatif est devenu une passion forte dans laquelle je me réalise tout à fait. Avec le numérique et les capacités de traitement du RAW, on peut maintenant finaliser les images pour qu’elles ressemblent à ce qu’on a vu en déclenchant, ce qui libère définitivement la créativité.
Quelles ont été (ou sont toujours) tes influences artistiques majeures et tes sources d’inspiration ?
Comme la plupart des photographes, j’estime qu’il y a des bases fortes chez Doisneau, Cartier-Bresson, … en ce qui concerne la construction, le cadrage, le sens de l’instant.
Mais l’impressionnisme a montré qu’on pouvait détourner le classique et enrichir le ressenti en s’éloignant du figuratif, la peinture précédant de loin la photo dans ce mouvement de dé-figuratif au profit de l’imaginaire et du ressenti, et cette voie m’intéresse fortement.